La récolte du miel

Quand récolter ?

La récolte du miel est l’étape ultime de la culture. Elle se fait généralement au mois d’août, à la fin de la saison de culture. Mais tous les apiculteurs ne suivent pas cette règle jugée comme empirique. En observant les ruches, on peut savoir si le miel est mûr, et c’est le moment idéal pour la récolte. On dit qu’un miel est mûr lorsqu’il a subi toutes les transformations nécessaires au sein de la ruche pour contenir 18% d’eau et pour ne plus risquer de fermenter. Ce moment équivaut à la fin de l’operculation, c’est-à-dire lorsque 80% des cadres sont recouverts de cire par les abeilles.

Deux cas peuvent se présenter : soit, l’apiculteur procède tôt à la première récolte et remet les hausses pour pouvoir récolter une autre fois à la fin de l’été, soit il ne procède qu’à une récolte. Dans le premier cas de figure, le miel de début de saison est clair et le second miel est plus coloré et malté.

 

Comment procéder ?

 

En termes simples, la récolte consiste au prélèvement du surplus de miel accumulé par les abeilles comme provisions pour l’hiver. Les provisions sont disposées dans les cadres de la ruche, fermées dans les alvéoles par des opercules de cire.

L’apiculteur a ensuite plusieurs solutions afin de récolter son miel :

  1. cadre par cadre
  2. avec un chasse-abeilles
  3. avec un souffleur

Récolter cadre par cadre

Avantage : Cette méthode, lente mais facile à mener, respecte les abeilles.

 

Récolter avec un chasse-abeilles

 

Récolter avec un souffleur

Avantage : Méthode très rapide, elle ne semble pas trop brutale pour les abeilles qui, perturbées par ce torrent d’air, ne pensent même pas à s’en prendre à l’oéprateur

 

 

Une fois récupérés, les cadres seront amenés à la miellerie. A la miellerie, il procède alors à la désoperculation, c’est-à-dire au retrait de la couche de cire qui servira à créer de nouveaux cadres. Puis chaque cadre est placé dans un extracteur qui permet, par force centrifuge de vider son contenu. Le produit obtenu est ensuite filtré dans une cuve rotative. Une dernière étape consistant à faire remonter les particules restantes est effectuée dans un maturateur et dans un écumeur. Avant de commencer, il est prudent de vérifier qu’on a tout le matériel nécessaire sous la main.

Contacts

1824 Pataua North Road 0175 Nouvelle-Zélande
info.mieldemanuka@gmail.com

Follow Us